L’Amérique latine est décidément un marché prometteur en termes de matériel de défense et de sécurité. Le constat est en tout cas certain pour l’Espagne, qui en 2015, avec un total de 237,9 millions d’euros, a augmenté le montant de ses exportations dans ce domaine de près de 70%.

Toutefois, on notera que cette augmentation repose avant tout sur un gros contrat de près de 130 millions d’euros avec le Mexique, incluant 4 avions de transports. Parmi les autres clients importants, on retiendra le Brésil, à hauteur de 31 millions, le Venezuela (15 millions), ainsi que la Colombie, l’Equateur ou encore le Pérou pour des sommes avoisinants les 10 millions.

Le cas du Venezuela

A noter dans le cas du Venezuela que l’Espagne a cependant refusé à ce dernier des licences d’exportation concernant des pièces de rechange de camions de transport et des outils de réparation destinés aux blindés. Le prétexte avancé a été que ces ventes auraient contredit deux critères posés par la Politique Etrangère et de Sécurité Commune, à savoir “le respect des Droits de l’Homme” et la situation interne en termes d'”existence de tensions et de conflits armés”, que l’on pourra consulter ici.

Bien sûr, si la situation interne du Venezuela est en effet préoccupante, on pourrait légitimement  se poser la question de savoir en quoi ces critères ne pourraient pas s’appliquer de la même manière à la Colombie et plus encore au Mexique.

Plus de détails sur Infodefensa.

Advertisements